Deuxième rencontre pour RG3H2O

Rencontre annuelle au Carrefour des arts et des sciences
Le lundi 1er juin a eu lieu à Montréal la deuxième rencontre du réseau RG3H2O – sciences de l’eau.

Le but de la rencontre était de partager et de faire connaître les projets de recherche en cours à L’Université de Montréal  aux collègues suisses et belges afin de créer des liens et de bâtir des collaborations entre les trois universités.

Au cours de cette rencontre qui s’est tenue au Carrefour des Sciences situé au Pavillon Lionel-Groulx, des nombreux chercheurs sont venus présenter leur projet de recherche sur les aspects relevant des sciences de l’eau. De l’Université de Montréal, M. Amyot a commencé la rencontre en décrivant le but du réseau RG3H2O tandis que K. Wilkinson présidait la rencontre. Le vice-recteur G. Lefebvre, du vice-rectorat aux relations internationales et à la francophonie a souligné l’importance de ce réseau comme prioritaire dans la politique extérieure de l’Université de Montréal.

Par la suite, les collègues de l’Université Libre de Bruxelles, P. Servais et L. Chou, ainsi que V. Slaveykova de l’université de Genève ont présenté leurs travaux et les projets en cours dans leurs laboratoires. La rencontre s’est poursuivie avec les travaux sur l’analyse sur les contaminants émergents présentés par S. Sauvé et le sort des nanoparticules d’argent dans les eaux usées et le biofilms présenté par T. Theoret.

Dans un contexte plus écologique, B. Pinel-Alloul a présenté la diversité biologique des étangs et petits lacs de la ville de Montréal et J.O. Goyette a montré l’influence des apports nets antrophiques et le régime pluviométrique sur l’export fluvial d’azote et de phosphore. L’importance des algues, cyanobactéries et microbes a été montrée par une série de conférences : N. Tromas a discuté de la réponse écologique qui modèle la diversité microbienne d’efflorescences des cyanobactéries;  M. Leclerc a pour sa part proposé que les algues jouent un rôle clé dans la méthylation du mercure au sein du périphyton; enfin, D. Planas a parlé l’importance du réchauffement global sur la prolifération des algues dans les lacs.

Des projets d’échanges étudiants ont été formalisés en marge de la conférence et des discussions ont eu lieu quant à de possibles initiatives en enseignement entre les trois institutions, incluant des écoles d’été et des cours en ligne.